S'identifier - Contact
 

 HL25 - Ulduar : Freya

Note : 3.2/5 (35 notes)

 

Mots-clés : , ,


Après avoir défait Thorim, on continue à tourner dans le sens des aiguilles d'une montre sur la plateforme autour de la prison de Yogg pour arriver devant le jardin de la vie. Alors là, c'est assez surprenant. La zone est très grande, c'est comme une gigantesque serre, il y a même une simili-rivière qui coule. Bref, on ne se croirait vraiment pas dans un palais. D'ailleurs, j'ai pas fait attention, mais est-ce qu'il y a vraiment un plafond ? L'ambiance est très Scholazarienne, très luxuriante, le sol est recouvert de feuilles (regardez bien attentivement la texture de sol, elle est absolument superbe), des arbres partout. je vous raconte pas la misère pour réussir à trouver un endroit où placer la caméra et voir quelque chose. Dans cette zone patrouille Freya, le deuxième gardien que l'on va devoir défaire. Freya est relativement simple, mais elle a un gros inconvénient : y a beaucoup beaucoup, mais alors beaucoup de trashs à faire avant de l'atteindre.

Il va falloir nettoyer la zone de fond en comble. Attention, la plupart des packs de mobs sont des patrouilles. Il faudra quelques séances d'apprentissage pour savoir quelle patrouille puller avant quelle autre et où se positionner pour chaque combat. Les packs ne sont pas excessivement durs, mais un minimum d'attention sera requis tout de même, évitez surtout les multi-aggro, ça c'est mal... Il y a en gros trois types de packs : les packs se gérant aux contrôles (ban les élémentaires, sleep le dragon, sheep les humanoïdes), les packs de deux mobs à tanker, et les packs de fleurs (un tank prend la grosse plante, pendant que l'offtank récupère toutes les petites et les tanke loin de la grosse, on burne la grosse puis on aoe les petites). Il y a aussi, planté négligemment, trois gros anciens, des mini-boss équivalent aux dragons de Sartharion. Pas grand chose à dire dessus : pour le premier attention au debuff pour les cacs et celui du tank, pour le deuxième attention aux enracinés et pour le troisième attention à heu, rien du tout.

Une fois passé la petite heure nécessaire à clean tout ça (et avoir fait le bonheur des herboristes vu la quantité de plantes présentes), on se retrouve devant Freya. Pour le combat, mieux vaut le faire au centre de la salle un peu à droite de la rivière, la zone contient moins d'arbres, ça évite les crises de nerf dû à une caméra récalcitrante. Le combat se passe en deux phases : une première phase avec des vagues d'adds, puis Freya elle-même. En fait, la phase dure, c'est la phase avec les adds, une fois la P2 atteinte, c'est quasiment gagné (ça rappelle vaguement une certaine Auriaya). Alors, pour expliquer pourquoi on peut pas taper le boss en P1, les devs nous ont inventé un système vachement compliqué à base de stack de hot sur le boss qui s'enlève lorsque les adds sont tués. Bla bla bla. En fait, osef complet, ça sert à rien, il faut juste comprendre que pendant la P1, on ne touche pas à Freya qui sera tanké à l'écart par un tank et son heal, et on passe sur elle une fois toutes les vagues d'adds terminés. Un peu comme Rajaxx  à AQ20 en fait.

Il y a 6 vagues, de trois types différentes (chacune se répétant donc deux fois), qui apparaissent dans un ordre aléatoire. Les adds ne sont pas compliqués en soit, sauf qu'il y a un timer sur le pop, ce qui nécessite de faire chacun d'entre elles en une minute. Le plus simple, c'est le gros ancien. Il balance une aura qui silence indéfiniment tout le monde (c'est malin). Il fait aussi pop des champignons qui annule l'aura quand on se trouve dessous (ouf). Il balance aussi un debuff sur un joueur qui occasionne des dégats de zone pendant une dizaine de secondes. Vous l'aurez compris : l'offtank récupère l'add, et le but est de se déplacer de champignons en champignons au fur et à mesure des pops sauf pour celui qui se prend le debuff qui prendra soin de s'écarter du raid. Le deuxième type de vagues, c'est une dizaine de plantes qui ne sont pas tankables (reset aggro toutes les 3 secondes et charge aléatoire régulière) et qui explose en mourant. Sur cette vague, c'est un bordel monstre, y a des mobs partout avec des tanks qui leur courrentt après, mais sans succès. Y a pas trop de technique, faut surtout avoir un gros dps pour les down en une minute. Le dernier pack est le plus relou. Il s'agit de trois adds, un qui balance des chaines d'éclair, un qui charge et stun et un qui stacke des buffs sur lui augmentant ses dégats jusqu'à OS l'offtank. La bonne nouvelle, c'est qu'il faut les tuer au même moment sous peine de les voir repop (cf Roméo et Juliette). C'est clairement le type de pack qui demandera le plus de coordination dans le raid pour les tuer correctement.

Une fois 6 vagues passées, on peut désormais s'attaquer à Freya. Le tank ramène la belle au centre de la zone et c'est parti. Le combat devient, comment dire, extrêmement simple. Elle fait quelques aoe autour d'elle, elle balance des sortes de cosse au sol qui explose 5 secondes plus tard (pensez à vous déplacer, hooooo, c'est dur !). Enfin, elle fait aussi pop des arbres qui peuvent healer, il faut dps les arbres très vite. D'ailleurs, c'est aussi à faire pendant la première phase en fait. Et heu... c'est tout. Franchemenbt, encore plus free kill que Auriaya. La vraie grosse difficulté du combat, ce sont les 6 vagues d'adds, pas Freya elle-même.

Dernier petit cadeau pour la route : dans son coffre, on trouvera un sac d'alchimiste avec plein plein de potions, elixirs et autres flacons. Formidable. Rien que pour ça, ça donne envie d'aller la tuer...

Commentaires

Effectivement...

Comme tu le dis, on se croierait revenu à Naxx sur ce boss en terme de difficulté.

1h de try pour s'organiser sur le pack des 3 élémentaires et c'est plié. La phase 2, je ne sais même pas pourquoi elle est la ;)

 

 

Re: Effectivement...

Bah pour moi, c'est comme sartharion, c'est un bon d'une facilité déconcertante sans ses amis dragons... Freya + ses potes c'est un peu plus chaud apparemment (hard mode "Knock, knock, knock on Wood").

 

 

Re: Effectivement...

il fallait lire "c'est un boSS d'une facilité déconcertante"

 

 

Mes autres sites