S'identifier - Contact
 

 HL25 - Ulduar : Hodir

Note : 3.2/5 (41 notes)

 

Mots-clés : , ,


On continue la visite avec le troisième gardien de l'instance : le fameux Hodir. Alors lui, ça fait un bout de temps qu'on en entend parler, y a même une faction entière qui lui est dédié aux pics, et pourtant, on en avait pas encore vu un pixel. Et bien, cette fois, c'est fait. Etonnamment, certains joueurs trouvent ce boss plutôt facile, je le trouve pour ma part franchement difficile, largement au-dessus des deux premiers gardiens, mais aussi largement en-dessous du fameux Mimiron. Le heal pendant la phase coups gelés est un véritable enfer, mais voyons ça...

La zone d'Hodir est pour moi la plus belle de l'instance. Il n'y a pas de couleurs psychédéliques, d'effet lumineux de folie, non rien de tout ça, c'est surtout des tas de neige tout blanc. Mais l'agencement est vraiment bien foutu. Autant avec Freya, on avait définitivement perdu l'aspect Ulduar pour se retrouver au milieu de Scholozaar, autant ici, on sait qu'on est à Ulduar, il y a encore la forme des couloirs, il y a encore des bouts de plancher non recouvert de neige, c'est superbe. Par contre, côté trash, ce sont sans contestation possible les trashs les plus weaks de l'instance. On peut même les puller par pack de 2 ou 3, et ça passe (enfin, difficilement quand même), c'est bien la seule zone du jeu où on peut puller deux packs sans que ce soit synonyme de wipe quasi instantané. Rien de transcendant donc pour les trashs, pensez juste à faire attention aux patrouilles...

On arrive rapidement devant le boss après un bon quart d'heure de trash, dans une grande salle presque ronde, avec devant lui, 8 pnjs glaçonnés. Laissons de côté les pnjs pour le moment. Le principe du combat est similaire au dragon du Nexus : le boss a une aura qui stacke des debuffs faisant des dégats de givre. Il faut se déplacer ou sauter pour supprimer les debuffs. Attention, contrairement au Nexus où il suffit de bouger une fois pour reset tous les debuffs, ici, se déplacer ne permet que d'enlever un debuff. Il faut donc vraiment bouger constamment. Par ailleurs, le boss provoque des chutes de pierre un peu partout dans la zone, une animation de chute de neige prévient où les rochers vont tomber, évitez de vous trouver dessous à ce moment-là. Troisième capacité, toutes les 40 secondes environ, il balance un flash freeze, deux nouvelles chutes de pierre apparaissent, une fois les rochers tombés, ça fait apparaître un monticule de neige sur lequel tous les joueurs doivent monter. 3 secondes après, le boss balance son flash freeze qui gèle et glaçonne tous les joueurs qui ne sont pas montés sur un monticule. Attention à ne pas vous mettre dessus avant que le rocher ne soit tombé, sinon, vous serez éjecté et n'aurez pas le temps d'y retourner (dommaaaaage). Enfin, le boss peut aussi faire une novea qui immobilise un joueur pendant 10 secondes, à dispell au plus vite. Voici le principe du combat au niveau déplacement donc : être toujours en mouvement pour éviter le stack du dot, éviter les chutes de neige, vous placer sur les monticules de neige après la chute du rocher, dispell les novas. Ca reste relativement simple. Si tout le monde fait bien son taff, le raid ne doit quasiment pas prendre de dégats.

Là où le raid va avoir mal, c'est sur la dernière capacité du boss : les coups gelés. Toutes les 40 secondes environ, le boss balance un coup gelé pendant 10 secondes. Pendant ces 10 secondes, le raid va prendre de gros gros dégats de givre (un dot monstrueux 4K toutes les 2 secondes quand même, sans compter l'augmentation des dégats si un joueur a un debuff). Par ailleurs, le boss tape beaucoup moins fort pendant ces 10 secondes, mais balance des grosses bolts de givre à 40K (ha oui quand même) sur le tank. C'est juste monstrueux à healer. Il faudra à tout prix utiliser toutes les capacités du tank pour éviter les dégats pendant ce moment-là (un tout petit peu de RG peut aider aussi), les healers aoe remontent le raid le plus vite possible. Rien de magique malheureusement, il va falloir encaisser tous ces dégats, aux healers de jouer. Les joueurs doivent bien éviter tout debuff en se déplaçant, le moindre debuff pendant le coups gelés et c'est la mort...

Mis à part ça, faut quand même dps le boss, il a 30M pv et a un enrage de 9 minutes. Et ouais. Heureusement, c'est là qu'interviennent les pnjs glaçonnés qui vont nous aider à atteindre le dps requis. Au début du fight, commencez par taper les glaçons pour libérer les pnjs. ceux-ci vont balancer des buffs de fou sur les joueurs. Le druide crée des colonnes de lumière qui augmente la vitesse d'incantation des sorts de 50% quand on se place dessus. Les mages créent un feu qui supprime l'effet du dot (plus besoin de se déplacer, y a bon). Les chamans balancent un buff sur un joueur qui augmente les dégats des critiques de 100% pour tout ceux qui sont autour de lui (y a bon) (et puis, ça permet de voir des jolis chiffres : quoi, qu'est-ce qu'elle a ma bolt à 30K ? Tu la veux dans la tronche ?). Enfin, les prêtre pourront dispell automatiquement autour d'eux les éventuels nova. Attention, les pnjs ne vont pas se placer d'eux-mêmes sur les monticules de glace avant chaque flash freeze (les boulets), il faudra donc les dé-glaconner rapidement après chaque flash freeze. Pensez à le faire, les buffs sont extrêmement importants ! De la même façon, si un joueur trop lent se fait glaçonner, taper lui son glaçon pour le délivrer.

Et voilà le combat. Une seule phase comme ça, de 100% à 0%. En gros, le combat nécessite une bonne technique de la part de tout le monde. La technique n'est pas particulièrement difficile en soit, mais il faut la respecter entièrement. Pour des joueurs qui connaissent bien, ça devient très facile. Pour des joueurs qui connaissent pas encore, la phase d'apprentissage peut être très douloureuse... Bref, un boss qui va vraiment chercher la limite de chacun dans son aspect survie (un dps mort ne dps plus...).

Commentaires

Tant que ca?

Salut.
Ce boss est tombé en R10 dans ma guilde mais pas encore en R25 (même pas encore try d'ailleurs, on est sur Freya).
Ce qui m'étonne, c'est que je n'ai pas du tout remarqué cette capacité : "mais balance des grosses bolts de givre à 40K ... sur le tank".
Est ce une capacité de R25 uniquement?

 

 

Re: Tant que ca?

En R10, la bolt existe mais elle est de 25K seulement, ce qui, avec les différentes réductions de dégats magiques des tanks est quasiment équivalent à une frappe physique standard (un peu plus quand même). C'est donc moins important en R10.

 

 

Tombé recemment en 25, Hodir n'est pas difficile sur le principe.
En un soir de try, tout le monde comprends et le soir d'après il tombe.

La grosse difficulté de ce boss reste le timer 9min.
Dès qu'il y a 2 ou 3 morts dans les DPS, ça devient extrêment tendu.
Donc oui, survie survie survie.

Tanker tant que possible le boss prêt d'un feu et obliger 1 pièce RG à vos membres. Ca facilite énormément le combat.

En try sur Mimiron... là c'est autre chose !! Arrgghh!

 

 

RE

Pour ce qui est de la zone de Freya, je ne partage pas ton avis. Je trouve intéressant que la zone de Freya soit designé ainsi. Freya est une "sorte de serviteur des titans lié à la nature" et je trouve intéressant qu'on la retrouve dans sont élements. Tout comme Hodir est entouré par le froid. Chaque zone est designé selon ce qu'incarne sont gardien.

 

 

Mes autres sites